Les chroniques de JPM à La Chope

Rencontre avec Justine Pluvinage, artiste réalisatrice

Publié le 10 novembre 2021 à 20:00

Un thé. C’est ce qu’elle avait demandé. Personne cet après-midi à La Chope, excepté Justine, moi et, à la table à côté, un grand blond silencieux. Elle revenait de la projection de son film, Jaar-Jaar, co-réalisé avec la réalisatrice sénégalaise Awa Moctar Gueye après un mois de résidence à Saint-Louis. « C’est surtout l’histoire de notre rencontre », me dit-elle. Plus jeune, Justine voulait être chirurgienne cardiologue. « Après trois semaines d’études, j’ai vu que ce n’était pas possible. » Elle étudie alors la psycho tout en prenant des cours du soir dans un centre d’art à

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous