Disparition

Un vaillant résistant n’est plus

Publié le 22 mai 2020 à 13:10 | Mise à jour le 27 mai 2020

René Moreu n’aurait de toute façon pas vu le Tour de France cette année. Cet illustrateur génial qui mit longtemps en page Miroir du cyclisme nous a quittés.Mais quand même, ce ne sera pas pareil sans lui.

Ancien résistant, peintre et illustrateur, ce fils de cafetier est né à Nice.Très tôt, il devint apprenti au Petit Marseillais. Ces années d’imprimerie forgent son amour du plomb, des lettres et ses premières armes de militant. En 1940, il préfère le maquis aux chantiers de jeunesse. Et se plonge dans la presse clandestine, avec Le Jeune Patriote. Paris libéré, il retourne à ses premières amours et rejoint La Marseillaise. Le Parti communiste lui confia la destinée de Vaill

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

À droite toute

Le nouveau capitaine du navire France, le Premier ministre Jean Castex, s’appuie sur son ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, pour virer à tribord. C’est ce qui est clairement apparu samedi 25 juillet lors de leur voyage à Nice au lendemain d’une fusillade dans un quartier populaire. Gérald (...)

Rentrée du PCF Rendez-vous à Malo le 29 août

C’est à Dunkerque, au Palais des Congrès de Malo-les-Bains, que le Parti communiste a programmé sa rentrée politique.Son université d’été aura lieu le samedi 29 août. Si le programme n’est pas finalisé à ce jour, on sait que le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, fera son allocution de (...)

Saint-Pol-sur-Ternoise Du rififi à la mairie

Après avoir tracté sur le marché, une délégation de SUD Collectivités territoriales du Pas-de-Calais s’est imposée, ce lundi, en mairie pour exiger la réintégration d’une fonctionnaire stagiaire licenciée sans ménagement par Benoît Demagny, le maire (droite) nouvellement élu. On se souvient que, (...)

La Marseillaise en quête d’un repreneur

La crise sanitaire et de la distribution (la liquidation de Presstalis) ont durement touché le quotidien La Marseillaise (55 salariés). L’arrêt des ventes en kiosque, de la publicité et des annonces légales a détruit sa trésorerie. Le quotidien a été placé en liquidation judiciaire le 13 juillet avec (...)

A la Une :

Formule estivale L’été en Liberté

À compter du 10 juillet, votre hebdomadaire vous propose quatre pages estivales consacrées au tourisme régional en Hauts-de-France, au sport, à la lecture et, de manière plus générale, aux loisirs pour toutes et tous. Liberté Hebdo ne fait donc pas de cure d’amaigrissement et garde ses vingt pages. (...)

Lire aussi :