Disparition

Un vaillant résistant n’est plus

par Franck Jakubek
Publié le 22 mai 2020 à 13:10 Mise à jour le 27 mai 2020

René Moreu n’aurait de toute façon pas vu le Tour de France cette année. Cet illustrateur génial qui mit longtemps en page Miroir du cyclisme nous a quittés.Mais quand même, ce ne sera pas pareil sans lui.

Ancien résistant, peintre et illustrateur, ce fils de cafetier est né à Nice.Très tôt, il devint apprenti au Petit Marseillais. Ces années d’imprimerie forgent son amour du plomb, des lettres et ses premières armes de militant. En 1940, il préfère le maquis aux chantiers de jeunesse. Et se plonge dans la presse clandestine, avec Le Jeune Patriote. Paris libéré, il retourne à ses premières amours et rejoint La Marseillaise. Le Parti communiste lui confia la destinée de Vaill

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous