Voyage avec Louis Aragon

par PATRICK SOLOCH
Publié le 20 janvier 2023 à 14:54

Dans nos numéros 1564 et 1565, en fin d’année dernière, Jérôme Leroy a consacré son Talon de fer à Louis Aragon. Ce dernier a disparu le 24 décembre 1982, voici 40 ans. « Aragon n’est pas mort il y a 40 ans » écrit notre chroniqueur. Aujourd’hui, Patrick Soloch nous invite à un voyage en huit étapes dans la vie et l’œuvre d’Aragon. Vous découvrirez les deux premiers épisodes dans cette page.

L’homme dont je vais vous parler a été écrivain, poète, romancier, journaliste, critique d’art, essayiste, polémiste.
Car ce qui frappe chez Louis Aragon, c’est la diversité de ses dons dont un seul suffirait à assurer une durable célébrité, comme aimait à le répéter Jean d’Ormesson.
Il excelle dans les différents genres avec une facilité déconcertante, il a épousé tous les mouvements du siècle ; des surréalistes aux dadaïstes, de la traduction de l’amour absol

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous