Arts vivants

Notre père, pièce pour deux personnages d’Anne-Marie Storme Tête-à-tête pour mémoire familiale...

par PAUL K’ROS

Non ce n’est pas une nature morte d’un peintre flamand qui s’offre aux yeux du spectateur en attente que débute la pièce Notre père d’Anne-Marie Storme ; juste voit-on sur scène une carafe de vin rouge à moitié vide/à moitié pleine, deux verres à pied, un morceau de pain disposés là sur un chemin de table (...)

Le retour d’Idoménée d’après André Campra à l’Opéra de Lille jusqu’au 11 octobre L’inattendu et tragique retour d’Idoménée

par PAUL K’ROS

D’entrée la mort rôde et règne sur la scène où seul trône un gisant, Idamante, fils d’Idoménée trucidé par accès de folie paternelle. Un alignement de chaises sagement espacées disposées dos au public et sur les côtés latéraux accueillera les participants de la veillée funèbre, tous de noir vêtu comme il est (...)