Théâtre

Dérives sectaires d’une mère de bonne famille

par PAUL K’ROS
Publié le 18 janvier 2019

Actuellement donné à La Rose des Vents, Le Fils, de Marine Bachelot Nguyen, décrit subtilement l’aveuglement d’une femme glissant vers l’intégrisme.

En 2011, La Rose des Vents programmait une pièce profondément dérangeante mais pétrie d’humanité, de Roméo Castellucci, intitulée Sur le concept du visage de Dieu.
La présentation de cette œuvre scéniquement superbe jusque dans son dénuement et particulièrement riche de questionnements avait à l’époque suscité l’ire et la violence de groupuscules catholiques intégristes, on dirait aujourd’hui radicalisés, dont l’un nommé Civitas faisait régulièrement irruption dans les salles de spectacle pou

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Dominique Sarrazin, adieu la Verrière

Un pot de départ du fondateur du théâtre de la Verrière attire forcément la fratrie. Les amis de Dominique Sarrazin y étaient. Liberté Hebdo aussi.

Ils sont venus, ils sont tous là… Amis de longue date et nouveaux venus, les gens du métier et les spectateurs assidus, tous amoureux du théâtre et (...)

A la Une :

EUROPÉENNES Des candidats à l’écoute du terrain

« Depuis le meeting de Marseille, le 5 février, c’est mieux. Ça a donné la patate. Beaucoup de candidats ont retrouvé la pêche. » Ian Brossat, tête de la liste PCF aux élections européennes, mesure le bon accueil rencontré dans les médias et sur le terrain, à près de cent jours du scrutin. Il participait à (...)

Lire aussi :