Pierre-Laurent Aimard salue les musiciens de l’Orchestre national de Lille à l’issue du concert. © Ugo Ponte/ONL
ONL : de Pierre-Laurent Aimard à Véronique Gens

Du piano envoûtant… à la voix humaine frémissante

par PAUL K’ROS
Publié le 20 janvier 2023 à 15:32 Mise à jour le 25 janvier 2023

La semaine dernière, le public du théâtre municipal de Caudry, du Phénix de Valenciennes et du Nouveau Siècle de Lille avait le bonheur de découvrir ou redécouvrir le Concerto pour piano n°2 du compositeur hongrois Béla Bartók, une des pièces les plus difficiles du répertoire mise en pleine lumière par le grand pianiste français Pierre-Laurent Aimard. Ce concerto recèle des moments d’éclatante virtuosité, tant pianistique qu’orchestrale, mais aussi des plages d’une poignante intimité comme dans l’adagio où, sur un murmure des cordes en sourdine, le piano entretient une sibylline et émouvante conversation avec les timbales. On retient son souffle ! Cerise sur le gâteau, Pierre-Laurent Aimard a offert en bis aux heureux auditeurs une petite merveille de György Ligeti, autre compositeur hongrois (en réalité natif de Transylvanie, historique pomme de discorde entre la Hongrie et la Roumanie) dont l’œuvre lui est familière - le Numéro 7 en si bémol majeur de Musica Ricercata - trois minutes trente d’un envoûtant ostinato main gauche parsemé, avec une sobriété bien calculée, d’éclairants signaux main droite. Ça vous reste en mémoire avec une poétique obstination. Le programme de ce concert avec Alexandre Bloch à la direction d’orchestre comportait également quatre interludes marins extraits du Peter Grimes de Benjamin Britten ainsi qu’une œuvre très colorée du compositeur argentin Alex Nante actuellement en résidence à l’ONL et dont nous aurons le plaisir de découvrir quatre pièces lors d’un concert flash jeudi 26 janvier à 12 h 30 avec le concours de la compagnie Miroirs étendus.
La veille, mercredi 25 janvier, pour un concert unique à Lille et dans la région, la soprano Véronique Gens prêtera sa voix à l’inconsolable détresse de l’héroïne de La voix humaine, drame téléphonique dû à l’inspiration conjuguée du compositeur Francis Poulenc et du poète Jean Cocteau.

Le concert La virtuosité de Bartók à Britten avec Pierre-Laurent Aimard sera diffusé sur France Musique lundi 23 janvier à 20 heures.
La voix humaine : Francis Poulenc / Véronique Gens, mercredi 25 janvier à 20 heures au Nouveau Siècle (Lille) et vendredi 27 janvier au Philharmonie (Paris).
Concert Flash au Nouveau Siècle (Lille), jeudi 26 janvier à 12 h 30 avec la compagnie Miroirs étendus.
Renseignements et billetterie : onlille.com / 03 20 12 82 40.

Mots clés :

Nord