jeanne_dark_de Marion Siéfert à La Rose des Vents

Du vertige narcissique comme possible thérapie

Théâtre

Publié le 25 septembre 2020 à 16:06

Jeanne d’Arc ça fait tilt ! À peine prononcé, le nom de la « pucelle d’Orléans » charrie dans son sillage moult réminiscences propres à enflammer l’imaginaire de tout un chacun. À plus forte raison lorsque l’on a 16 ans, que l’on est native de la ville d’Orléans au sein d’une famille bien catholique et que, adolescente solitaire aux prises avec sa sexualité, on est écartelée entre les railleries discriminatoires des camarades de lycée pour virginité suppo

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Saison 2020/2021 La Rose des Vents en mode nomade

La scène nationale de Villeneuve d’Ascq effectue sa rentrée ce jeudi 17 septembre avec _jeanne_dark_, un soliloque pour performeuse (Helena de Laurens) et smartphone écrit et mis en scène par la dramaturge Marion Siéfert, laquelle questionne les avatars, modes de (...)

Marine Le Pen La colonelle Moutarde

C’est sa semaine ! Ben oui, le 28 juin, c’est le deuxième tour de scrutin pour les municipales. Alors la recluse de Saint-Cloud est déconfinée, comme nous zôtes. Sauf qu’elle, comme Jeanne d’Arc, fait feu de tout bois. Sein étant insuffisant à tromper l’opinion, la rejetone Le Pen est allée (...)

Lire aussi :