La réponse des hommes :

Le grand spectacle de nos contradictions

Publié le 24 décembre 2020 à 11:48

Le Caravage ça vous dit certainement quelque chose, peintre de la renaissance italienne, révolutionnaire dans son art, aventurier dans sa vie.
Un nom et une œuvre célèbres qui n’ont pas échappé à la sagacité de Tiphaine Raffier, laquelle s’est inspirée d’une toile monumentale du peintre, Les sept œuvres de miséricorde, pour l’écriture et la mise en scène de sa dernière pièce : La réponse des hommes.
Le défi imposé au peintre n’était pas mince d’illustrer en un unique tableau les actes énoncés dans l’Évangile

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Lille Les vœux du monde de la culture pour 2021

Ils étaient une centaine d’artistes (acteurs, musiciens, compagnies indépendantes…) à marcher en direction de la DRAC ce mardi 19 janvier pour faire part de leurs revendications. Leur principale demande, le renouvellement de « l’année blanche » au-delà du mois d’août 2021. « Certains n’ont pas pu (...)

Lire aussi :