MUSIQUE

Marcel et son orchestre... encore et toujours

Publié le 13 janvier 2020 à 10:50 | Mise à jour le 3 février 2020

Cinq ans après leur concert d’adieu, la reformation de ce groupe mythique était arrivée comme une belle et inattendue surprise, durant trois soirées de décembre 2017 au Grand Sud, à Lille. 6 000 personnes se retrouvaient réunies, les fans heureux de se revoir, paillettes et boa autour du cou, pour reprendre en cœur le meilleur de Marcel et son Orchestre. Près de 30 concerts plus tard, il fallait bien marquer le coup. Ce

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Design La Maison POC de Giovanna Massoni

Désignée « Lille Métropole 2020, capitale mondiale du design » , la MEL a bâti une programmation autour d’un grand appel à expérimentations : les POC (Proof of Concept). Il s’agit de projets sur la vie quotidienne, accompagnés par des designers. Ils seront valorisés, à partir du 30 avril, dans des (...)

Cinéma Un drame et une comédie à voir cette semaine

> La fille au bracelet

Un moment de bonheur partagé en famille sur la plage se transforme en cauchemar quand la gendarmerie vient chercher Lise, la fille aînée soupçonnée du meurtre de son amie Flora. Munie d’un bracelet électronique, Lise est consignée chez elle pendant deux ans avant la tenue de son (...)

Retraites La manifestation du 20 février en images

Depuis deux mois et demi, les Français continuent à se mobiliser massivement contre une réforme injuste de leur système de retraite, qu’il pleuve, qu’il neige ou... qu’il vente ! Comme ici à Lille lors de la mobilisation nationale du 20 février. Tandis que les parlementaires usent de tous les recours (...)

Théâtre Bien trop loin des hommes et des astres

Un espace froid et nu délimité en fond de scène par deux parois concaves d’apparence métallisée séparées en leur milieu par un trou noir rectangulaire vertical ; deux chaises et un végétal d’aquarium éclairé, voila pour figurer la résidence d’Andreï, astrophysicien qui vit là reclus avec famille et (...)

A la Une :

Lire aussi :