Sortie de scène

Michel Piccoli tire sa révérence

Publié le 22 mai 2020 à 19:27

Il est parti le 12 mai dans sa 94ème année. Michel Piccoli laisse des centaines de films et autant de souvenirs de théâtre sur ses 75 ans de carrière. C’est un acteur engagé, à la CGT, mais aussi pour la paix, pour le progrès social, qui disparaît. De l’après-guerre aux années soixante-dix, les trente glorieuses, et l’arrivée de la gauche au pouvoir, Michel Piccoli fait, faisait, partie de nos vies.

Sa famille a attendu quelques jours avant d’informer la presse, via l’AFP. Nous avons tous appris avec une immense tristesse lundi 18 mai le décès de Michel Piccoli dans sa 94ème année. Nous oublions souvent que le temps emporte tout. « Le temps qui a passé ne m’a pas encore atteint. Je ne vis pas dans la nostalgie » confiait-il dans l’Humanité en 2007.

Depuis 1945, que nous le voulions ou non, Michel Piccoli faisait partie de nos vies. Nous voyons son chapeau lorsqu’il lève la tête pour répondre à Bardot dans Le mépris de Godard. Son regard étonné au volant de l’Alfa

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Renault MCA Maubeuge : retour en images sur la marche du 30 mai

Samedi 30 mai, plus de 8 000 personnes ont marché de l’usine MCA Maubeuge jusqu’à l’hôtel de ville pour contester le plan de fusion avec l’usine Renault de Douai. Élus, syndicalistes, salariés et citoyens étaient réunis ce matin contre ce projet, pour préserver les emplois et le savoir-faire de l’usine de (...)

Camaïeu poussée au bord du gouffre

Alors qu’ils viennent de sortir du chômage partiel, les 4 000 salariés de Camaïeu voient leur emploi menacé. Et à la peur se mêle la colère. Si l’on en croit la direction qui, ce mardi, a placé l’entreprise basée à Roubaix en redressement judiciaire, le drame actuel vient de la Covid. Les 800 magasins ont (...)

Le 27 mai Une double commémoration

En juin 1943, L’Enchaîné, journal clandestin du Parti communiste pour le Nord-Pas-de-Calais, annonçait la création du Conseil national de la Résistance (CNR). Quelques jours plus tard, Jean Moulin (1899-1943), arrêté à Lyon par la Gestapo, était retrouvé assassiné près de Metz. Jean Moulin (...)

Cause toujours, tu m’intéresse

ll faut toujours faire attention aux mots. Ce n’est pas toujours facile. On s’aperçoit que tout le monde parle beaucoup, et beaucoup trop, souvent pour ne rien dire depuis le début de la pandémie. J’ai du mal à croire que la logorrhée des chaînes info et des talk shows, par exemple, ne masque pas une (...)

Sandouville Haro sur la CGT

La décision du tribunal du Havre, donnant raison à la CGT contre l’usine Renault de Sandouville (en Seine-Maritime) a provoqué un tollé et un sursaut de colère, pour ne pas dire de haine contre le syndicat. Voilà qui promet pour la reprise et ce que d’aucuns voudraient être un « retour à la normale » (...)

A la Une :

Déconfinement Comment bien porter un masque ?

Le port du masque est désormais obligatoire dans certains lieux publics, notamment dans les transports, mais aussi dans les magasins, chez le médecin, sur le lieu de travail, etc. Voici comment bien porter un masque pour se protéger et protéger les autres.
Comment porter un masque chirurgical en (...)

Lire aussi :