Poker menteur amoureux et autres manigances

par PAUL K’ROS
Publié le 20 décembre 2018 | Mise à jour le 19 décembre 2018

Déjà jouée au Théâtre du Nord, la pièce Ben oui mais enfin bon, de Rémi De Vos, mise en scène par Christophe Rauck, part en itinérance en janvier 2019.

Tout est possible même l’improbable quand le désir s’en mêle.
Une jeune héritière, Adeline, PDG de PME de retour d’une villégiature au soleil marocain, a le corps brusquement émoustillé et l’imagination qui se met en branle à la seule vue d’un manutentionnaire nouvellement embauché au chargement des camions.
La PDG demande aussi sec à son dubitatif directeur des ressources humaines de dégoter un emploi de bureau de proximité au susdit débardeur et de le convoquer i

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Dominique Sarrazin, adieu la Verrière

Un pot de départ du fondateur du théâtre de la Verrière attire forcément la fratrie. Les amis de Dominique Sarrazin y étaient. Liberté Hebdo aussi.

Ils sont venus, ils sont tous là… Amis de longue date et nouveaux venus, les gens du métier et les spectateurs assidus, tous amoureux du théâtre et (...)

A la Une :

Lire aussi :