© Sophie Bourdon
Les rubriques de JPM à La Chope

Rencontre avec Mathilde Braure, comédienne et musicienne

Publié le 30 avril 2021 à 17:29

Son chien est un fox-terrier de cirque, dressé pour sauter. Alors, fais pas ton jaloux. S’il se la pète en faisant des galipettes, ignore-le et cite-lui du Barthes »que j’avais dit à Günther. Finalement, Mathilde arrivait seule et me demandait un café. Samir cleanait* la salle en prévision de la réouverture de La Chope.
C’est par le piano que tout a commencé pour elle. « À part mon père, pourtant très mélomane, tout le monde en jouait dans la famille. Je me souviens de mon premier cours, j’ai 6 ans, la chaleur dans la salle, mes pieds ne touchant pas le sol, mes claquettes tombant par terre. » C’était au conservatoire de Valenciennes. Puis ce fut celui d’art dramatique. « Je voulais être comédienne, mais ce n’était pas bien vu dans ma famille. J’ai fait psycho, mon passeport pour la liberté.  »
C’est avec la Compagnie des Théâtrophages qu’elle apprit vraiment le métier. « L’envie de musique dans mes spectacles est arrivée en étant assistante de Benno Besson. La musique, je ne la pratiquais qu’en amateur. C’est avec Denis Cacheux que j’ai commencé à jouer sur scène. »
La vie de Mathilde est une suite de défis, celui d’affronter le monde q

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous