Droits réservés
Les chroniques de JPM à La Chope

Rencontre avec Ratiba Mokri, artiste

Publié le 1er octobre 2021 à 14:41

À La Chope, je n’invite par principe que des gens bien. Je ne perds pas mon temps avec les autres. Si j’avais invité Ratiba, c’est que j’avais de fortes présomptions à avoir affaire à quelqu’un de bien. Née de parents kabyles à Lyon dans le quartier de la Duchère, (la dernière de dix enfants : « J’ai fermé la boutique » comme lui disait son père), puis à celui des Minguettes, elle y restera jusqu’à la Terminale. « Je galérais à l’école. Personne ne m’aidait. Et puis je militais beaucoup, organisais les grèves anti-Devaquet, je fréquentais les anars. » Comme une évidence, elle entre alors aux Beaux-Arts de Poitiers, puis

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous