© Yves Jamez
Les chroniques de JPM à La Chope

Rencontre avec Stéphane Verrue, metteur en scène

Publié le 24 septembre 2021 à 16:48

Sachant que Stéphane avait un berger malinois, je n’allais pas me pointer à La Chope avec mon bouledogue français. Il y a des humiliations évitables. Il m’attendait devant une Queue de Charrue, le paquet de Camel à coté du verre. J’ai vite su qu’il était issu de « la petite bourgeoisie roubaisienne, d’un père parti trop tôt quand j’avais 18 ans et d’une mère au foyer “admirable” ». À Wattrelos jusqu’à être viré du lycée, « j’avais une grande gueule, je faisais parti du Comité d’action lycéen », il obtient son bac à Tourcoing. « Une vraie prison, un lycée avec 8 filles pour 800 mecs, je ne voulais pas y traîner. » Il venait de voir Robinson Crusoé du Magic Circus et se dit : « Ah ouai, quand même ! »
Il se voyait en fac d

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous