L’ONL À LILLE, BOULOGNE-SUR-MER ET DOUCHY-LES-MINES

Un concert haut en couleurs et passion

Musique

par PAUL K’ROS
Publié le 13 décembre 2019 à 20:01

La journée avait bien commencé jeudi dernier par un temps vif avec un flot de manifestants battant le pavé solidairement pour préserver leur droit à une retraite digne. Le même soir, l’Orchestre national de Lille (ONL) accordait ses violons à l’heure espagnole et aux rythmes d’Amérique latine.

Avant le concert, un violoniste de l’orchestre, dont l’instrument était bien accordé à l’humeur du temps, expliqua d’une voix de bronze bien posée (au nom des syndicats CGT et FO) que les musiciens respectant leurs engagements envers leur public joueraient bien ce soir-là mais qu’ils étaient affectés, comme les autres salariés, par la réforme gouvernementale dont ils ne veulent ni pour eux, ni pour leurs enfants. Messag

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Cargill Haubourdin Le soutien de la métallurgie CGT

« Si vous ne luttez pas, vous n’obtiendrez rien ! » C’est ce qu’est venu dire Ludovic Bouvier aux ouvriers de Cargill Haubourdin menacés par une restructuration. Le responsable régional de l’Union syndicale des travailleurs de la métallurgie CGT (USTM-CGT) est venu apporter son soutien lors de (...)

RETRAITES La solidarité de classe des travailleurs belges

Porte-parole du Parti du travail de Belgique, conseiller communal à la ville de Liège et député fédéral depuis les élections législatives du 25 mai 2014, Raoul Hedebouw était présent à la manifestation du samedi 11 janvier contre le projet de réforme des retraites. Auparavant, à la Bourse du travail de Lille-Fives, il a remis un chèque de 5 000 euros pour la caisse de solidarité de la CGT. Les manifestations se sont poursuivies le 14 et 16 janvier.

CARGILL Quatre générations à l’usine

D’abord le grand-père, puis ses oncles et son père, maintenant deux de ses fils. Pour Jean-Luc Bultez, la cinquantaine, l’usine Cargill d’Haubourdin c’est aussi une histoire de famille. Il y est entré à son retour de l’armée. Après Lever, où il fait ses stages pendant sa formation, il fait un peu (...)

A la Une :

Lire aussi :