Kadoc au théâtre du Nord jusqu’au 10 octobre

Un dîner à haut risque

Publié le 9 octobre 2020 à 16:47

Rien de tel qu’un moment de théâtre déjanté pour faire la nique à l’oppressante morosité entretenue autour de la Covid-19. Avec Kadoc, pièce de Rémi De Vos, le coup est plutôt bien réussi.

Le point de départ de cette comédie dramatique n’a pourtant rien a priori qui laisse espérer une franche détente des zygomatiques (façon Devos Raymond dans un sketch mémorable) puisqu’il est ici question des rapports hiérarchiques au sein d’une entreprise avec leur cortège d’autorité immanente, de subordination mal vécue, de secrète ambition, de schizophrénie latente au travail et aussi des multiples incidences et interférences de tout cela sur la vie conjugale

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Théâtre Bien trop loin des hommes et des astres

Un espace froid et nu délimité en fond de scène par deux parois concaves d’apparence métallisée séparées en leur milieu par un trou noir rectangulaire vertical ; deux chaises et un végétal d’aquarium éclairé, voila pour figurer la résidence d’Andreï, astrophysicien qui vit là reclus avec famille et (...)

Lire aussi :