Les Crépuscules de Thomas Piasecki au Théâtre du Nord

Un mariage, un enterrement et... la vie à la va-comme je te pousse

Publié le 17 mai 2019 à 18:12

Thomas Piasecki, auteur et metteur en scène natif de Bruay-la-Buissière, connaît comme sa poche ce coin de l’ex-bassin minier du Pas-de-Calais, terre de dur labeur, de forte immigration polonaise, haut lieu de résistance à l’occupation hitlérienne et aussi à la dure exploitation humaine des compagnies minières. C’est dire qu’ici entre terrils et corons, l’esprit collectif et solidaire n’était pas un vain mot et les utopies progressistes fleurissaient. L’affaissement du territoire après la fermeture non compensée des mines s’est avec le temps accompagnée d’un effritement des solidarités et des idéaux.

Petit à petit, l’extrême droite a fait ses choux gras sur le chômage, le repli sur soi, la désespérance et la colère face aux renoncements et promesses non tenues des gouvernements sociaux-démocrates successifs. C’est un peu de cette histoire que nous révèle Thomas Piasecki par le biais des aléas de vingt ans d’existence d’une famille nombreuse ordinaire de ce Bruay-en Artois fusionné à La Buissière.

Chronique douce-amère

C’est donc une tranche de vie ou plus exactement un mille-feui

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

A la Une :

Lire aussi :