© Frédéric Iovino
Jeux d’innocence au bord du gouffre

Un Pelléas et Mélisande bouleversant à l’opéra de Lille

par PAUL K’ROS
Publié le 2 avril 2021 à 16:25

Grande Figure du symbolisme, Maurice Maeterlinck s’y entendait à suggérer des atmosphères nimbées de légendes et d’indicible ; son Pelléas et Mélisande n’y échappe pas avec de surcroît une écriture empreinte d’un langage et des usages surannés en vigueur dans les châteaux moyenâgeux. Réminiscence, sans doute, de l’ancien bourg médiéval de Gand en Belgique, ville natale de l’écrivain et trois siècles plus tôt de Charles Quint.
L’ouvrage de Maeterlinck sommeiller

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous