"En liberté !", de Pierre Salvadori

Bijoux, ripoux, héros en toc et répliques ciselées

par Michèle Loth
Publié le 8 novembre 2018 à 15:12

L’inspectrice Yvonne Santi fait à son fils le récit fabuleux des exploits de son père décédé, un capitaine de police honoré par une statue dédiée aux services qu’il a rendus à la Nation. Mais voilà...

Lors d’une arrestation, elle apprend que ce « héros » était un ripoux qui a fait condamner à tort un jeune bijoutier, Antoine, pour un braquage qu’il avait lui même occasionné avec l’aide de complices. Antoine est libéré après huit années d’emprisonnement. Yvonne décide alors de réparer la faute de son mari en surveillant la réinsertion du jeune homme et en lui apportant son aide au moment où elle constate que ce dernier perd le contrôle de sa vie. Jugé coupable alors qu’il

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Compañeros

Après leur libération, chacun d’entre jouera un rôle politique dans la vie démocratique de l’Uruguay avec la force intérieure qui les a animés durant leur détention

A la Une :

Lire aussi :