Cinéma

Deux films à ne pas manquer cette semaine

Publié le 17 juillet 2020 à 17:50

Tout simplement noir >

Un « faux documentaire » qui aborde sous la forme d’une comédie le ressenti du racisme vécu par des Français noirs était un pari risqué, Jean-Pascal Zadi et son collaborateur John Wax gagnent largement ce pari en réalisant une comédie débridée et pertinente.
Le personnage central du film est Jean-Pascal interprété par Zadi. Jean-Pascal a 40 ans, il mène une carrière d’acteur sans grand succès et décide de se faire connaître sur les réseaux sociaux en appelant à une prise

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Festival Cinécomédies Une programmation riche et variée

Lille et la région Hauts-de-France accueillent la troisième édition du festival du « rire ensemble » programmé du 30 septembre au 4 octobre. C’est la vie de Julien Rambaldi est projeté en ouverture du Festival qui offrira, durant une semaine, de nombreux points forts parmi lesquels : > la (...)

Cinéma La critique cinéma de la semaine

>Énorme
Les femmes auraient-elles inexorablement le désir d’enfanter ? Ce n’est pas ce qu’exprime Claire, pianiste virtuose qui voue sa vie à la musique. Détachée des contingences matérielles, elle laisse à son mari Frédéric une place dominante pour gérer son quotidien, un quotidien centré sur (...)

À voir cette semaine Des films ancrés dans la réalité

>Effacer l’historique Marie, Bertrand et Christine vivent dans un lotissement d’une ville moyenne des Hauts-de- France. Ils se sont connus sur un rond-point durant les luttes menées par les « Gilets jaunes ». Leurs vies se sont précarisées en raison de lourdes difficultés personnelles et (...)

Littérature Chaque nom cache une histoire

« Je m’appelle Hildegard Müller. Ceci est mon journal »... L’homme qu’elle a sollicité pour écrire son histoire, le scribe comme elle le nomme, se trouve face à une septuagénaire pour qui lire et écrire est difficile. Elle n’a jamais vécu avec ses parents, son enfance est un trou noir. Comment (...)

Lire aussi :