Cinéma

Réouverture des salles le 22 juin

Publié le 22 juin 2020 à 10:17

Après plusieurs mois de fermeture des cinémas à cause de l’épidémie de Covid-19, les salles rouvrent à nouveau leurs portes partout en France. Un point sur les films à voir pour cette semaine de reprise.

Parmi les sorties prévues, on peut voir ou revoir des films dont la programmation a été interrompue en mars tel Un fils de Mehdi M. Barsaoui ou La bonne épouse de Martin Provost. Des films inédits sont aussi programmés dans la semaine. On peut ainsi découvrir (selon les offres potentielles des cinémas) :
> Filles de joie de Fréderic Fonteyne et Anne Paulicevich. Sarah Forestier, Noémie Lvovsky et Annabelle Lengronne interprètent les rôles d’Axelle, Dominique et Conso, des femmes qui se prostituent dans une mai

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Belle prise à Boulogne

La toute fraîche Brigitte Bourguignon, socialiste devenue marcheuse en 2017, va quitter Boulogne-sur-Mer pour profiter de son tout neuf portefeuille de ministre déléguée en charge de l’Autonomie. La députée de la sixième circonscription du Pas-de-Calais a eu l’immense privilège de présider la (...)

Aurore Mary À Onnaing, les accueils de loisirs s’organisent

Dans le contexte de la pandémie, les accueils de loisirs ouvrent en juillet et août à Onnaing. Seul sacrifice concède Aurore Mary directrice des accueils, il n’y aura pas d’excursion en bus. Le protocole rend les choses trop compliquées en interdisant notamment le brassage des groupes d’enfants. « (...)

Cinéma Quelques films parmi les sorties du mois de juillet

> Brooklyn Secret Isabel Sandoval, réalisatrice et actrice, filme la vie d’Olivia, jeune femme immigrée qui travaille comme aide soignante auprès d’Olga, une vieille dame d’origine russe. Afin de régulariser sa situation, Olivia décide de payer un Américain pour organiser un mariage blanc. Le projet (...)

Sur la famine en Ukraine en 1933 L’ombre de Staline

Le film L’ombre de Staline reprend la thèse du « génocide » perpétré en Ukraine par Staline et connu sous le nom d’Holodomor, ce qui signifie « extermination par la faim ». En 1933, le journaliste britannique Gareth Jones mène secrètement une enquête sur le miracle économique de l’URSS et découvre que (...)

A la Une :

Formule estivale L’été en Liberté

À compter du 10 juillet, votre hebdomadaire vous propose quatre pages estivales consacrées au tourisme régional en Hauts-de-France, au sport, à la lecture et, de manière plus générale, aux loisirs pour toutes et tous. Liberté Hebdo ne fait donc pas de cure d’amaigrissement et garde ses vingt pages. (...)

Lire aussi :