« Esquisses du Carnaval », 1921, 24 x 33 cm. Roubaix, La Piscine - Musée d'Art et d'Industrie André Diligent, Don Anne Roux et Karine Salomé. © A. Leprince
Rétrospective Robert Lotiron :

La poésie du quotidien

par Alphonse Cugier
Publié le 27 juillet 2022 à 16:58

Exposition en trois volets, à la Piscine de Roubaix (tableaux et arts décoratifs), au Musée des Beaux-Arts de Cambrai (gravures et lithographies) et au Musée du Mont-de-Piété de Bergues.

Robert Lotiron (1886-1966) est tombé dans l’oubli alors que ses œuvres furent présentées dans les grandes expositions, achetées par l’État et qu’il fut élu vice-président, puis président du Salon d’Automne. Sa vocation de peintre naît dès l’adolescence. Les artistes qu’il rencontre le renforcent dans cette voie : Roger de la Fresnaye qui restera son ami, Robert Delaunay qui le mettra en relation avec Apollinaire, Gleizes

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous