Festival

C’est-à-dire... et à entendre

Du 31 janvier au 2 février

par PAUL K’ROS
Publié le 17 janvier 2020 à 21:17

Qu’ils soient pulsés, déclamés, swingués ou rappés les textes seront à l’honneur trois jours durant à La Rose des Vents lors de la première édition d’un festival, fort bien nommé DIRE, invitant à explorer la puissance des mots dits, capables tout aussi bien de révéler les voies souterraines du monde réel dans lequel nous évoluons et agissons que de nourrir nos imaginaires... Vendredi 31 janvier, samedi 1er et

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

MUSIQUE Hummings Dogs, la compagnie de l’Oiseau-Mouche

Pour définir Hummings Dogs, il est nécessaire de commencer par l’existence même de cette formation musicale, qui, après avoir joué à Londres et Glasgow, débarquait sur la scène de l’Aéronef le 17 janvier dernier. Née de la volonté de David Bausseron du collectif Muzzix, musicien lillois hors (...)

Artiste à la une L’art dans sa dimension politique

Patrick Dorobisz, Lillois et fier de sa ville, partage son œuvre entre toile et partition. Il écrit de la musique et compose sa peinture. Mais plus encore, il s’imprègne de la société, de son évolution ou sa régression. Un artiste témoin de la marche du temps qui veut, aussi, faire bouger les lignes. (...)

A la Une :

Lire aussi :