« Lille Piano(s) Festival » : une belle page se tourne

par PAUL K’ROS
Publié le 25 juin 2019 à 17:06 | Mise à jour le 26 juin 2019

Le seizième rendez-vous pianistique lillois, qui signait les quinze ans de ce festival de haute tenue, s’est achevé dimanche 16 juin. C’était le dernier pour Jean-Claude Casadesus en tant que directeur artistique.

Tout avait commencé en 2004 à l’initiative de Jean-Claude Casadesus, un premier Piano(s) Festival à Lille, au Nouveau Siècle, transformé pour l’occasion, le temps d’un long week-end janvier (du vendredi au dimanche) en Tour de Babel des poètes et virtuoses du clavier. Il régnait à tous les étages une joyeuse effervescence ; ça s’empressait d’une salle à l’autre, d’un émerveillement à un autre. Je me souviens d’y avoir entendu p

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Denaisis Premier essai réussi à Wavrechain-sous-Denain

Ce week-end, toute la région se donne rendez-vous à Avion pour la fête de l’Humain d’abord du Pas-de-Calais. Mais, pour la première fois, le Denaisis a de nouveau accueilli sous un soleil radieux, une édition nordiste. Une réussite qui appelle déjà une suite.

Elle était chez elle. Et elle fut accueillie (...)

A la Une :

Lire aussi :