Riyad de Jean Guerreschi

Acte de renaissance : corps accords

par ALPHONSE CUGIER
Publié le 1er juillet 2022 à 16:50

En partance pour le Maroc, regardant par le hublot, un passager remarque que du kérosène s’écoule d’une aile de l’avion. Un moment, il pense ne rien dire et laisser le destin faire son œuvre : le matin en se levant, il avait eu la prémonition que ce jour allait être le dernier. Puis, il se ravise et prévient le personnel, évitant ainsi une catastrophe. Parvenu à destination, il s’installe dans un riyad de la médina de Marrakech où il dispose d’une résidence d’écrivain.

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous