Big Brother n’aime pas les gros

Publié le 5 juin 2020 à 09:24 | Mise à jour le 4 juin 2020

Dans L’Épidémie, Åsa Ericsdotter décrit, de manière saisissante, l’émergence d’une dictature sanitaire dans la Suède d’aujourd’hui.

Il est des coïncidences troublantes. L’Épidémie, roman de la suédoise Åsa Ericsdotter, est paru chez nous en mars 2020 et date de 2016. Précisons d’emblée qu’il ne s’agit pas d’un roman post-apocalyptique, d’une de ces fins du monde virales que la science-fiction a su parfois mettre en scène de manière très convaincante comme dans La Peste écarlate du grand Jack London. Le roman d’Åsa Ericsdotter, en revanche, pose une question d’actualité : celle du désir plus ou moins conscien

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

EELV Gérald Darmanin, ministre grossophobe et sexiste

Non content d’être déjà accusé de viol par plusieurs femmes, Gérald Darmanin s’est encore une fois illustré par son manque de respect. Lors du dernier conseil municipal de Tourcoing, une intervention de l’élue d’opposition Katy Vuylsteker (EELV) a été mise en ligne sur Facebook sur le profil (...)

La chronique d’Éric Bocquet Liquidons l’argent liquide ?

Dans certaines régions, et petit à petit sur l’ensemble du territoire, il devient de plus en plus difficile de se procurer de l’argent liquide auprès des banques. En effet, les DAB (distributeurs automatiques de billets) disparaissent de nos villes, pas des villages évidemment puisqu’il n’y en (...)

Littérature Jérôme Leroy en folio-policier

Depuis ce 10 septembre, on trouve Un peu tard dans la saison, un roman de Jérôme Leroy qui imagine le passage vers un monde d’après (prix Rive gauche, Paris 2017), dans la collection poche Folio-policier. Relire ci-dessous l’article paru dans Liberté hebdo lors de sa (...)

Rentrée littéraire Actes de renaissance

Plus, toujours plus sur les étals des libraires. Des livres toujours aussi divers : saga familiale, enfant sauvage, engagement pour la paix au Moyen-Orient.
Antidote à la haine > Apeirogon de Colum McCann
Deux pères : Rami, israélien, ancien soldat de la guerre du Kippour, Bassam, palestinien (...)

Littérature Le ravissement de Judith W.

Dans Le Jour où la dernière clodette est morte, des textes brefs et sensibles de Judith Wiart composent une autobiographie dont le réalisme est la forme la plus accomplie de la poésie.
Le Jour où la dernière clodette est morte de Judith Wiart est un livre court mais dont l’effet se fait (...)

télé-travail Quelle drone d’idée !

Avec le confinement, les salariés ont découvert en masse le télé-travail. Les cadres connaissaient déjà, mais pour bon nombre d’employés, c’est un succès. Le rêve patronal est en marche. Pensez : pas de bureaux, pas de frais, pas de réunions entre salariés, plus de cantines, ni de crèches, et (...)

Lire aussi :