Big Brother n’aime pas les gros

par JEROME LEROY
Publié le 5 juin 2020 à 09:24 Mise à jour le 4 juin 2020

Dans L’Épidémie, Åsa Ericsdotter décrit, de manière saisissante, l’émergence d’une dictature sanitaire dans la Suède d’aujourd’hui.

Il est des coïncidences troublantes. L’Épidémie, roman de la suédoise Åsa Ericsdotter, est paru chez nous en mars 2020 et date de 2016. Précisons d’emblée qu’il ne s’agit pas d’un roman post-apocalyptique, d’une de ces fins du monde virales que la science-fiction a su parfois mettre en scène de manière très convaincante comme dans La Peste écarlate du grand Jack London. Le roman d’Åsa Ericsdotter, en revanche, pose une question d’actualité : celle du désir plus ou moins conscien

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous