À fleur de peau. Vienne 1900. De Klimt à Schiele et Kokoschka

Brillante et dramatique naissance d’un siècle

par Alphonse Cugier
Publié le 4 septembre 2020 à 14:53

« À chaque époque son art, à l’art sa liberté. » Le catalogue de l’exposition de Lausanne met en lumière la contribution de Vienne à la naissance de l’art moderne.

1900. L’Empire austro-hongrois se meurt confronté à des problèmes insolubles (revendications des nationalités, essor d’une bourgeoisie d’affaires, apparition d’un parti ouvrier avec revendications, manifestations et grèves. Effervescence aussi éminemment féconde dans les arts, l’artisanat, la littérature (Hofmannsthal, Musil), la musique (Schönberg, Alan Berg), la philosophie et la psychanalyse avec les recherches de Freud. Le catalogue reprend les six sections de l

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous