Burn-out d'Andrija Matic

Entre des nœuds coulants

par ALPHONSE CUGIER
Publié le 2 avril 2021 à 16:19

Branimir Rihter professeur de littérature du XXe siècle à l’Université privée de Belgrade s’est passionné pour le poète austro-hongrois Georg Trakl (1897-1914) dont les œuvres sombres et glacées paraissent pressentir l’approche des champs d’horreur de la guerre. Empêtré dans ses problèmes conjugaux et ne pouvant supporter l’atmosphère de médiocrité et de corruption qui règne dans cette université à tous les échelons, il s’immole par le feu. Comme on apprend dès

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous