Rébellion ! de Liz McQuiston

Histoire mondiale de l’art contestataire

Du bien-fondé de la contre-offensive et illustration du droit durement acquis de la liberté d’expression

Publié le 12 juin 2020 à 16:16

Du bien-fondé de la contre-offensive et illustration du droit durement acquis de la liberté d’expression.

Du Pape entraîné en enfer par Lucas Cranach l’Ancien, 1521, aux affiches et tee-shirts de Trump en monstre zombie de Mc Connell, 2016, la dénonciation traverse les siècles : celle de la pratique scandaleuse de la papauté des indulgences qui consiste à remplacer les pénitences par des versements d’argent (construction de la basilique Saint-Pierre de Rome) et celle qui traduit le sentiment d’apocalypse suite à la victoire de Trump aux présidentielles.Affiches, photographies

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Nos conseils lecture C’est à lire cet été !

> La revanche de Michel-Ange
Dans ce recueil de nouvelles, Valère Staraselski nous présente des personnages pris dans des engrenages de faits et d’actions qui bien souvent les dépassent et auxquels ils ne peuvent échapper. Mais quand leur conscience s’éveille, elle est comme un grain de sable qui (...)

Marine sans Sein

À Sein, île bretonne réputée pour sa fin , les hommes avaient choisi de rejoindre de Gaulle à Londres dès l’appel du 18 juin 40. Marine Le Pen a cru faire croire qu’elle pouvait être de ce côté de l’histoire. Le maquillage a coulé. Les habitants de Sein, les descendants de ces glorieux marins, (...)

A la Une :

Formule estivale L’été en Liberté

À compter du 10 juillet, votre hebdomadaire vous propose quatre pages estivales consacrées au tourisme régional en Hauts-de-France, au sport, à la lecture et, de manière plus générale, aux loisirs pour toutes et tous. Liberté Hebdo ne fait donc pas de cure d’amaigrissement et garde ses vingt pages. (...)

Lire aussi :