Don DeLillo, une écriture paranoïaque de l’Amérique

L’Amérique-roman vue par Florian Tréguer

par ALPHONSE CUGIER
Publié le 30 avril 2021 à 16:21

« Romans de notre temps », avec Philip Roth, Thomas Pynchon et plus particulièrement Don DeLillo, la formule n’est pas vaine. Ceux de Don DeLillo remontent aux sources de l’histoire des États-Unis, pays obsédé par le complot et en décryptent les événements traumatisants.
« Il y a un monde dans le monde », le pouvoir n’agit pas au grand jour mais « loin en dessous du niveau où nous (les Américains) vivons ». À la recherche des « logiques » du pouvoir et de ses discours ainsi que de la complexité du système, Florian Tréguer, maître de conférences à l’Universite

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous