« Le Chant des revenants », de Jesmyn Ward

L’Amérique profonde, terre de malheurs

par ALPHONSE CUGIER
Publié le 19 avril 2019 à 13:05

Une ferme du Mississippi, un Sud meurtri par le racisme où les enfants doivent grandir très vite. Jojo, un jeune métis de treize ans qui veille sur sa petite sœur Kayla, vit avec ses grands-parents, une Mamie, douce sorcière, qui se meurt d’un cancer et un Papy qui, sans leçons de morale, lui apprend les choses de la vie.

Jojo l’adore et en fait son modèle. Les parents sont « ailleurs » : Michael, le père, un Blanc, ouvrier soudeur sans emploi, purge une peine de trois ans au pénitencier de Parchman, pour trafic de drogue. Jojo ne connaît pas sa famille qui n’a jamais accepté que leur fils fasse un enfant à une pute nègre.
Depuis l’emprisonnement de son mari et pour évacuer le souvenir de son jeune frère assassiné, Léonie se drogue. Lorsqu’elle apprend la libération de son mari, elle part l’atte

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

A la Une :

Les Oliveaux Pourquoi tuer Kennedy ?

La tour n’est pas insalubre et les mesures de sécurité propre à ce type de construction sont respectées.

Pourquoi veulent-il abattre la tour Kennedy ? Le comité de défense (lire ci-des-sus) note que les visites de sécurité sont régulières et que les normes anti-incendie sont (...)

Lire aussi :