Littérature

La science fiction nous avait pourtant prévenus ! (1)

Publié le 27 mars 2020 à 13:20 | Mise à jour le 7 avril 2020

Nous avons, avec le Covid-19, tous l’impression pénible et sidérante de sur un genre littéraire qui nous avait pourtant prévenus. de vivre dans un scénario de science-fiction. L’occasion de faire le point.

ll faut toujours faire confiance, en littérature, à ce qu’il convenu d’appeler « les mauvais genres ». Le roman noir, par exemple, que l’on peut faire naître au sens moderne du terme dans les années 20, rend compte de façon incroyablement précise de la profonde transformation de la
société américaine à cette époque. La grande ville anonyme, le crime organisé, la collusion entre la politique et la mafia, la misère sociale et la violence du capitalisme deviennent les thèmes récurren

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Masques & Théâtre Superposition du masque au visage ?

Confrontation-dialogue entre les créations de Werner Strub (1935-2012) et les éditions rares, trésors du patrimoine, de la Fondation Martin-Bodmer de Cologny-Genève.
Les collégiens découvrent souvent dans leur manuel de littérature une illustration de masques de la tragédie et de la comédie provenant (...)

Le Talon de Fer Qui a vécu par twitter périra par twitter

Donald Trump, au cours des quatre ans de sa présidence, a publié 59 553 tweets. Je vous laisse faire la division pour trouver la moyenne quotidienne mais c’est tout de même de l’ordre de l’addiction chez lui, comme le golf et la junk food. Quand il a convoqué ses fans le jour du 6 janvier, cela a été (...)

Lire aussi :