Littérature

La science fiction nous avait pourtant prévenus ! (1)

Publié le 27 mars 2020 à 13:20 | Mise à jour le 7 avril 2020

Nous avons, avec le Covid-19, tous l’impression pénible et sidérante de sur un genre littéraire qui nous avait pourtant prévenus. de vivre dans un scénario de science-fiction. L’occasion de faire le point.

ll faut toujours faire confiance, en littérature, à ce qu’il convenu d’appeler « les mauvais genres ». Le roman noir, par exemple, que l’on peut faire naître au sens moderne du terme dans les années 20, rend compte de façon incroyablement précise de la profonde transformation de la
société américaine à cette époque. La grande ville anonyme, le crime organisé, la collusion entre la politique et la mafia, la misère sociale et la violence du capitalisme deviennent les thèmes récurren

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Littérature jeunesse Notre sélection de la semaine

>À coeur ouvert de Marie-France Zerolo et Élisabeth Benoît Morelli
C’est l’histoire de quelques habitants d’une cité. Boris, un vieil homme solitaire, est secrètement amoureux de Jeanne, la jeune fille de l’immeuble d’en face. Chilpéric, le neveu de Jeanne, garçonnet hardi et imaginatif, joue aux « (...)

Les vies de Maria de Hanna Krall Sur les sentiers de la mémoire

Dans la Pologne occupée par les Allemands, un couple accepte d’être parrain d’une fillette juive, le baptême pouvant lui éviter la mort. Au dernier moment, profondément catholique, il se rétracte, ne voulant pas mentir à l’église sous le regard de Dieu.La petite fille et sa mère se retrouvent dans la (...)

Les coups de cœur de Violaine Vanoyeke

Il faudrait des pages pour raconter la vie et l’engagement de Michel Cordeboeuf, auteur de contes et de romans, et artiste attachant et passionné. Qu’il interprète les chansons les plus connues, qu’il les écrive lui-même ou qu’il créé ses spectacles en parcourant la France, il est aussi un témoin de (...)

Ces séparatistes qu’ils ne veulent pas voir

lls sont toujours plus nombreux. Ils vivent au crochet de l’État : école publique, aides d’État, aménagement du territoire et cadeaux fiscaux... Il en reste un peu ? Ils n’hésiteront pas à en re-demander.
Ils ne veulent de l’État que lorsqu’il assouplit les règles ou se transforme en banquier (...)

Servilité mon ami

Emmanuel Macron a bien entendu le résultat des municipales. La droite a gagné ou conforté ses positions dans les mairies depuis le 28 juin. Il choisit donc un Premier ministre qui colle à l’esprit insufflé par Nicolas Sarkozy de 2007 à 2012. La pseudo « vague » verte les incite à s’ouvrir vers une (...)

A la Une :

Formule estivale L’été en Liberté

À compter du 10 juillet, votre hebdomadaire vous propose quatre pages estivales consacrées au tourisme régional en Hauts-de-France, au sport, à la lecture et, de manière plus générale, aux loisirs pour toutes et tous. Liberté Hebdo ne fait donc pas de cure d’amaigrissement et garde ses vingt pages. (...)

Lire aussi :