Le Pas de la Manu de Baptiste Deyrail

Qui s’intéresse aux ouvriers ? Une BD à hauteur d’homme

Publié le 31 décembre 2020 à 10:53 | Mise à jour le 30 décembre 2020

L’album tend un miroir à notre époque peu disposée, mis à part quelques romans, bandes dessinées et films, à évoquer le monde du travail.

Jean, un ajusteur de la MAS - manufacture d’armes de Saint-Étienne (souvent confondue avec Manufrance connue par son catalogue de vente et le magazine Le Chasseur Français) - comme la plupart de ses collègues, travaille en « perruque » (bricoler en pros pour soi au sein de l’atelier en se servant des chutes et en utilisant les machines). La direction tolère cette pratique quand il s’agit de réparer des ustensiles, de fabriquer de petites choses (thermos, casseroles, objets décoratifs). Jean voit plus gra

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Contretemps, un livre et un CD Poésie et musique médiévales

Retrouvailles avec les troubadours et célébration de la vitalité de la lyrique amoureuse occitane.
De la complicité entre l’historien Patrick Boucheron, les musiciens Bruno Allary, fondateur de la Compagnie Rassegna, et Isabelle Courroy, spécialiste des flûtes obliques kaval, est née une composition (...)

Lire aussi :