75 ans de Liberté Hebdo

De l’utilité de « Comme un air de liberté » dans la bataille pour les retraites

par JEAN-LOUIS BOUZIN
Publié le 3 février 2020 à 11:42

Si, mercredi 22 janvier, les grévistes de la centrale de Gravelines recevaient Philippe Martinez à bras ouverts, certains journalistes en revanche étaient accueillis aux cris de « collabos » ! Voilà ce qui arrive quand on fait passer les honnêtes gens qui s’opposent à la casse des retraites, au mieux pour des « irresponsables », au pire pour des « délinquants  » qui mettraient en péril l’économie et « ruineraient la France ». Un exemple parmi d’autres : le lendemain de l’initiative de Gravelines, LCI montrait Emmanuel Macron dans

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous