Expression

Jean-Michel Delambre et l’après-Charlie

Publié le 31 janvier 2020 à 18:24

Présent au 3ème salon du livre de Lille, le 25 janvier, le dessinateur de presse Jean-Michel Delambre (Le Canard Enchaîné), journaliste et écrivain, dédicaçait ses dessins de presse, livres pour enfants et nouvelles. Cet ancien professeur de lettres et arts plastiques porte un regard lucide et acéré sur la société. Il ne s’est pas consolé de la mort de son ami Cabu et de ses confrères lors du massacre de Charlie Hebdo il y a cinq ans. Mais il estime que, depuis, la liberté d’expression n’a pas particuli

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Lille Le grand absent du procès des attentats de Charlie Hebdo

Claude Hermant, figure de l’extrême droite lilloise, aurait vendu les armes qui ont servies à Amédy Coulibaly dans le meurtre de la policière de Montrouge puis dans prise d’otage de l’Hyper Cacher lors des attentats de janvier 2015. Déjà condamné à huit ans de prison pour trafic d’armes, cet (...)

Charlotte Balavoine Le centenaire du PCF en expo

Sur le thème « Demain la Révolution », une exposition accompagnera les célébrations du centenaire du Parti communiste français, de décembre à janvier. La responsable du collectif d’animation, Charlotte Balavoine, annonce la participation de cent graphistes et dessinateurs qui traiteront de la (...)

Philippe Allienne Charlie, pour notre liberté de penser

La représentation de Danièle Obono en esclave pour, soi- disant, dénoncer dans une politique fiction de l’été « la responsabilité des Africains dans les horreurs de l’esclavage » est ignoble.
Valeurs Actuelles, qui sait si bien jouer sur la scène médiatique pour se donner une figure humaine, révèle ici, (...)

Albert Uderzo L’autre père d’Astérix est parti

Mort dans la nuit de lundi à mardi suite à un infarctus, Albert Uderzo aurait eu 93 ans dans un mois. Dessinateur d’Astérix, il disparaît 42 ans après son ami et compère, le scénariste René Goscinny. Ils s’étaient rencontrés en 1946, avenue des ChampsElysées, dans les bureaux de la World Press, (...)

Lire aussi :