Expression

Jean-Michel Delambre et l’après-Charlie

par Philippe Allienne
Publié le 31 janvier 2020 à 18:24

Présent au 3ème salon du livre de Lille, le 25 janvier, le dessinateur de presse Jean-Michel Delambre (Le Canard Enchaîné), journaliste et écrivain, dédicaçait ses dessins de presse, livres pour enfants et nouvelles. Cet ancien professeur de lettres et arts plastiques porte un regard lucide et acéré sur la société. Il ne s’est pas consolé de la mort de son ami Cabu et de ses confrères lors du massacre de Charlie Hebdo il y a cinq ans. Mais il estime que, depuis, la liberté d’expression n’a pas particuli

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.

Je m’abonne pour un mois A partir de 5€ Je m’abonne pour un an A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Albert Uderzo L’autre père d’Astérix est parti

Mort dans la nuit de lundi à mardi suite à un infarctus, Albert Uderzo aurait eu 93 ans dans un mois. Dessinateur d’Astérix, il disparaît 42 ans après son ami et compère, le scénariste René Goscinny. Ils s’étaient rencontrés en 1946, avenue des ChampsElysées, dans les bureaux de la World Press, (...)

Cinq ans après Chloé Verlhac dit au revoir à Tignous

Après le massacre perpétré à Charlie Hebdo, la veuve du dessinateur Tignous avait été jugée indésirable au marché de Noël de Sancerre où elle devait dédicacer le dernier album de son mari, Murs Murs. La ville de Sancerre est revenue sur sa décision, mais le mal était fait. « Si on a peur, ils ont gagné », (...)

A la Une :

Coronavirus Appel au don du sang

En ces temps de crise sanitaire sans précédent, nos concitoyens malades ont toujours besoin de vos dons du sang. Malgré le confinement mis en place, les Français sont autorisés à se rendre dans l’Établissement français du sang (EFS) le plus proche de son domicile pour y donner son sang (sous réserve (...)

Coronavirus Soutenez les personnels de santé

Pour faire face à cette épidémie sans précédent, les personnels soignants, déjà éprouvés par des conditions de travail difficiles et des moyens insuffisants, sont en première ligne pour nous soigner et nous protéger. Ce sont aussi les premiers à être infectés par la maladie.

Afin de les remercier et leur (...)

Lire aussi :