Médias

Le Conseil de déontologie journalistique et de médiation divise toujours la profession

Publié le 7 février 2020 à 13:16

Mardi 4 février le Club de la presse Hauts-de-France accueillait Patrick Eveno, président du Conseil de déontologie journalistique et de médiation (CDJM), qui venait présenter le fonctionnement de cet organe de régulation de la presse nouvellement créé. Malgré l’intérêt affiché de cette initiative, les raisons de se montrer sceptique persistent.

Après des années de réflexion autour de la création d’un « conseil de la presse », d’abord au sein de l’Association de préfiguration d’un conseil de presse (APCP) créée en 2006, puis de l’Observatoire de la déontologie de l’information (ODI) lancé lors des Assises du journalisme à Poitiers en 2011, la France s’est finalement dotée, le 2 décembre dernier, d’un Conseil de déontologie journalistique et de médiation (CDJM). Tout en déplorant l’absence des grands médias régionaux tels que La Voix du Nord ou France 3 Hauts-de-France lors de cette réunion, Patrick Eveno, président du bureau fraîchement élu, le 14 janvier dernier, est reven

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Le Talon de Fer On va vous faire peur...

Alors, ensauvagement ou pas ensauvagement ? Darmanin ou Dupond-Moretti ? Je vois bien qu’il ne fait pas bon, par les temps qui courent, de se permettre la moindre réserve sur le fait que la France est au bord du chaos.
Politiques et journalistes en quête d’audience rassemblent les faits divers (...)

presse Aides à la presse : le oui mais de la CGT

Alors que le gouvernement vient de lancer un « plan de soutien à la filière presse », doté de 377 millions d’euros jusqu’en 2022, le syndicat de journalistes SNJ CGT s’inquiète. Ce plan, qui s’ajoute à de précédentes mesures pour 2020 (106 millions d’euros), est notamment destiné à soutenir les (...)

Philippe Allienne Charlie, pour notre liberté de penser

La représentation de Danièle Obono en esclave pour, soi- disant, dénoncer dans une politique fiction de l’été « la responsabilité des Africains dans les horreurs de l’esclavage » est ignoble.
Valeurs Actuelles, qui sait si bien jouer sur la scène médiatique pour se donner une figure humaine, révèle ici, (...)

Petit kiosk culture Jérôme Leroy, écrivain

Le Club de la presse Hauts-de-France publie cet été une série d’entretiens avec des acteurs du monde de la culture dans le cadre du dispositif « été apprenant et culturel ». Cette semaine, c’est Jérôme Leroy, auteur du « Talon de fer » dans Liberté Hebdo, qui raconte comment il est devenu écrivain.
Toutes (...)

Lire aussi :