Tourcoing

Mahjoub Ben Bella nous a quittés

Publié le 11 juin 2020 à 21:11

Ce 11 juin, à 5 heures 06, l’artiste Mahjoub Ben Bella, au terme d’un long et courageux combat contre la maladie, s’est éteint à Lille, entouré de ses proches.
Il naît le 20 octobre 1946 à Marnia en Algérie. Après des études aux Beaux-Arts d’Oran, il s’installe en 1965 à Tourcoing où se révèle son style singulier qui restera sa signature et fera le tour du monde. C’est dans cette ville qu’il fonde sa famille avec Brigitte. Y naissent ses enfants, Souhir et Nadjib, art

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Mahjoub Ben Bella La générosité de la peinture

Notre première rencontre date de l’hiver 1976-1977 ou des premiers mois de 1977 : sympathie immédiatement partagée et, de mon côté, certitude d’avoir affaire, en raison non seulement de ses travaux de l’époque, mais d’abord de la détermination qui l’habitait pour peindre mieux et davantage, à un (...)

Disparition Hommage d’Alain Bocquet à Mahjoub Ben Bella

« C’est avec une grande tristesse que j’ai appris le décès du grand peintre Mahjoub Ben Bella, un ami personnel et un ami de Saint- Amand. Il est parti après un long et douloureux combat contre la maladie. On se souvient que nous avions exposé une partie de ses œuvres au musée de notre Tour (...)

La chronique de JPM à La Chope Rencontre avec Louise Bronx

Aujourd’hui déconfiné, JPM vous propose une série de portraits d’artistes, bien réels eux, sous forme de rencontres imaginaires à La Chope, qui a enfin pu rouvrir sa terrasse le 2 juin pour y accueillir ses habitués, que l’on commence à bien connaître.
La Chope ouverte, ça change la vie. Pas de têtes (...)

A la Une :

Formule estivale L’été en Liberté

À compter du 10 juillet, votre hebdomadaire vous propose quatre pages estivales consacrées au tourisme régional en Hauts-de-France, au sport, à la lecture et, de manière plus générale, aux loisirs pour toutes et tous. Liberté Hebdo ne fait donc pas de cure d’amaigrissement et garde ses vingt pages. (...)

Lire aussi :