Germinal à Lewarde

Silence, on tourne !

Publié le 19 février 2021 à 17:33

Après le fort de Seclin, Lille ou encore le site minier d’Arenberg, l’équipe du tournage de Germinal a posé ses caméras au Centre historique minier (CHM) de Lewarde. La série pourrait être diffusée sur France 2, cet automne.

La fermeture du CHM due à la crise sanitaire peut être ici vécue comme une « chance dans la mesure où le tournage d’une fiction qui nécessite d’importants moyens, est incompatible avec l’accueil du public », souligne Karine Sprimont, directrice de la communication. Pourtant, c’est initialement au 9-9 bis d’Oignies que devait se jouer cette scène où les mineurs du Voreux incitent leurs collègues de Jean-Bart à se révolter. À Oignies, « le lieu est resté dans son jus, mais les chevalements présentaient des signes d’érosion. Pour une question de sécurité, nous avons changé nos plans », souligne Nicolas Trabaud, directeur de production.

Version « modernisée »

« Le Germinal de Berri de 1993, est aujourd’hui indigeste. Certes, sa mise en scène théâtralisée correspondait aux codes de l’époque. Nous souhaitions apporter plus de mouvement et de la nouveauté dans la narration sans toucher au texte originel bien entendu. Comme nous avons le temps de développer, nous nous intéressons davantage aux personnages », poursuit Nicolas Trabaud. « Nous amenons une esthétique nouvelle. On se replonge dans l’œuvre de Zola en lui procurant un souffle… épique. On a beaucoup travaillé l’écriture et sur la lumière. Et approfondi le rôle des femmes », confirme Carole Della Valle, la productrice

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Télévision C’est au programme à la TV cette semaine

> Les carnets de Max Liebermann La série diffusée sur France 3 est inspirée des romans publiés par le psychologue clinicien Frank Tallis et scénarisée par Steve Thompson, un des auteurs de la série Sherlock. L’acteur Matthew Beard interprète le rôle d’un jeune médecin psychiatre qui s’intéresse (...)

Cinéma Deux films à ne pas manquer ce dimanche

> There will be blood (Le sang de la terre)
En 2008 étaient attribués l’Oscar et le Golden Globe du meilleur acteur à Daniel Day-Lewis pour la qualité de son interprétation dans There will be blood, un film réalisé par Paul Thomas Anderson, un réalisateur qui a enthousiasmé la très grande majorité des (...)

En coulisse Germinal : une grosse production

Dans Germinal, Émile Zola brosse un portrait du Bassin minier du Nord sous le Second Empire. Plongeant au cœur de la condition ouvrière, il exalte les luttes sociales. Depuis sa parution en mars 1885, trois cinéastes se sont inspirés de son récit (Capellani 1913 /Allégret 1953/ Berri 1993). Dans (...)

Télévision « Quand on a 17 ans »

La chaîne Arte offre un large choix de films qui méritent notre attention et que l’on peut voir en direct ou en replay. C’est ainsi que le 17 février est programmé le très beau film Quand on a 17 ans réalisé par André Téchiné et scénarisé par Céline Sciamma. Le réalisateur explore avec délicatesse les (...)

A la Une :

Défusion ? Du divorce dans l’air à Bruay-La-Buissière

L’élection, cet été, à la tête de Bruay-La-Buissière de Ludovic Pajot (Rassemblement national) a tendu les relations entre Bruay et la commune associée de Labuissière au point qu’un nombre croissant de Labuissiérois envisagerait volontiers une défusion. Le mariage avait été célébré en 1987, du temps où (...)

Lire aussi :