Accueil  >  Auteur  > 

JEROME LEROY

Les derniers articles de JEROME LEROY :

Humour Sois décorée et tais-toi !

par JEROME LEROY

Dans une lettre publiée sur Facebook, l’humoriste Blanche Gardin qui est engagée pour les sans-abri aux cotés de la fondation Abbé Pierre, et qui met un point d’honneur à défendre cette cause dans chacun de ces spectacles, a écrit : « Je suis flattée. Merci. Mais je ne pourrai accepter une récompense que (...)

Écologie ? Oui mais laquelle ?

par JEROME LEROY

C’est Le Figaro, célèbre journal écolo-bolchévique, qui annonçait dans son édition du 12 mars que la pollution de l’air faisait 790 000 morts par an en Europe dont 67 000 en France, estimation « plus pessimiste que jamais ».

Faut-il que la situation soit grave pour qu’un journal de droite ne puisse la (...)

Une phrase de droite

par JEROME LEROY

Il y a des phrases de gauche et des phrases de droite. C’est comme ça. Il y a des phrases que quelqu’un de gauche ne pourrait pas dire. Parce qu’elles ne lui viendraient tout simplement pas à l’esprit.

A quoi reconnaît-on une phrase de droite ? A son vocabulaire ? Pas forcément. Prenons le mot (...)

Pour saluer Simenon

par JEROME LEROY

Ce qui définit un grand écrivain est le fait que son œuvre se prête à un discours inépuisable, à des analyses qui se renouvellent de générations en générations. Ainsi en va-t-il encore et toujours pour Simenon qui est mort il y a juste trente ans. Ainsi en va-t-il pour le (...)

L’info hystérique

par JEROME LEROY

On assiste, médiatiquement, que ce soit à la télé ou sur les réseaux sociaux, à un étrange phénomène. Certaines informations font l’objet d’un traitement hystérique tandis que d’autres vous sont données sur un ton calme, neutre, alors qu’elles sont réellement inquiétantes.

Un exemple (...)

Ligue du LOL : les faux-culs

par JEROME LEROY

La ligue du LOL (de « laugh out loud », « mort de rire » en abréviation jeune) était un groupe Facebook composé entre autres de journalistes de Libé, des Inrocks, de Télérama. Ces organes de presse ont souvent privilégié dans leur approche les questions sociétales plutôt que la question sociale. C’est leur (...)

Oublier les gilets jaunes, vraiment ?

par JEROME LEROY

Dans ses Commentaires sur la société du spectacle qui ont plus de trente ans, Guy Debord remarquait déjà : « Le gouvernement du spectacle, qui à présent détient tous les moyens de falsifier l’ensemble de la production aussi bien que de la perception, est maître absolu des (...)

Abonnez-vous !