ArcelorMittal

Gare à une double deuxième vague !

par Philippe Allienne
Publié le 30 octobre 2020 à 15:11

Face à un affaiblissement de la mobilisation, la CGT a décidé une pause dans le mouvement social qui secoue ArcelorMittal depuis le 7 octobre.

« Si rien ne vient, s’il n’y a pas d’avancées concrètes et mesurables, les directions s’exposent, comme dans cette crise sanitaire, à une deuxième vague. » Lorsque le mouvement a démarré, le 7 octobre, la tension atteignait son plus haut niveau sur les questions de la rémunération et des conditions de travail. Les salariés déploraient une dégradation liée au sous-investissement récurrent et au sous-effectif imposés par la famille Mittal.
Les plus impactés sont les ouvriers, techniciens et agents de maîtrise (catégorie OETAM). Ils ont notamment subi l’amputation de la paie liée aux périodes de chômage partiel (84 % du net

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous