DR

La CGT crée un collectif « industrie » à Dunkerque

par Nadia DAKI
Publié le 6 janvier 2023 à 13:07 Mise à jour le 25 janvier 2023

Pour mutualiser les forces et réfléchir à la question de l’emploi sur le bassin dunkerquois, les différentes unités de la CGT s’associent en un collectif.

ArcelorMittal, EDF, Gravelines, Aluminium Dunkerque ont toutes élu domicile dans le bassin dunkerquois. Ces grandes industries emploient un nombre considérable de personnes. « Mais face à la flambée des prix de l’énergie, l’inquiétude est de mise, introduit Philippe Verbeke, coordinateur national CGT pour la filière sidérurgie. Depuis 2010 et l’arrêt de l’ex-raffinerie des Flandres par Total, les branches de la CGT des différentes entités sont mobilisées. Le projet d’implantation de deux EPR pour la centrale de Gravelines et notamment leur localisation pourrait impacter les activités actuelles du site des Flandres et donc menacer à terme des emplois. »
Les branches CGT ont donc décidé de s’unir à travers un collectif pour porter ces questions. Aujourd’hui, ce collectif se compose de 25 personnes et une première réunion s’est tenue fin octobre. « On réclame aux entreprises mais aussi aux pouvoirs publics une table ronde sur l’industrie dans nos territoires pour pouvoir aborder la question des mutations et des nouvelles ressources », poursuit Phil

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Mots clés :

Nord