Cargill Haubourdin

Les salariés ne digèrent pas les licenciements

Publié le 12 septembre 2022 à 11:42

Près de trois ans après l’annonce d’un PSE pour 183 salariés de l’usine Cargill, à Haubourdin, le feuilleton judiciaire dure toujours. Ce 6 septembre, l’avocat des salariés, Me Fildor Rilov, était à nouveau devant le conseil des prud’hommes de Lille. Il a demandé, une fois encore, que soient transmis les comptes consolidés de l’entreprise. C’est selon l’avocat de la CGT, la seule manière de prouver que le plan de licenciement n’était ni juste ni économiquement justi

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous