© Région Hauts-de-France
Nouveau bras de fer Région-SNCF

La CGT dénonce une posture médiatique

Publié le 1er juillet 2022 à 13:12

C’est reparti pour un tour. En fin d’année dernière, le président du conseil régional Hauts-de-France, Xavier Bertrand, annonçait la suspension des paiements à la SNCF en raison des retards et défaillances du TER. Ces paiements avaient repris en mars. Aujourd’hui, l’exécutif refuse de régler les arriérés. La CGT dénonce la responsabilité de la Région.

C’est un courrier du directeur régional de la SNCF qui a suscité la colère de Xavier Bertrand. Il l’a exprimée lors de la séance plénière du conseil le 23 juin. Quelques jours plus tôt, le 20 juin, il apprenait en effet que faute de reprendre les paiements (en fait les arriérés cumulés durant la suspension entre décembre 2021 et mars 2022), et du non-respect de l’échéancier convenu avec la SNCF, celle-ci appliquerait des pénalités. Le courrier fixait un ultimatum au 30 juin

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous