La Covid a bon dos

Comment certaines entreprises profitent de la crise

Publié le 28 août 2020 à 17:21

Le jugement rendu pour la reprise de l’entreprise de prêt-à-porter féminin Camaïeu, le 17 août, révèle le désarroi dans lequel sont plongés de très nombreux salariés du commerce.

Peu après le jugement rendu lundi 17 avril par le tribunal de commerce de Lille Métropole, les syndicalistes qui s’étaient ensuite rendus sur le parking du siège de l’entreprise, à Tourcoing, étaient assaillis de coups de fil. C’est que l’entreprise comptait plus de 600 magasins répartis sur le territoire français. Alors, les journaux locaux voulaient savoir si les points de vente de leur région étaient éventuellement concernés, ou non, par l’offre de reprise de

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Mazingarbe Menaces sur le site Maxam

La sénatrice Cathy Apourceau-Poly a écrit à la ministre déléguée en charge de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, pour l’interpeller sur la situation de l’entreprise Maxam à Mazingarbe. Depuis juin dernier, le groupe Maxam Tan a décidé de se désengager du site du Pas-de-Calais, en arrêtant la production (...)

Cambrésis Patrick Belot n’est plus

C’est avec consternation que ses amis et camarades ont appris le décès de Patrick Belot, qui a succombé à la Covid-19 ce lundi 19 octobre. Patrick Belot faisait partie de la grande famille des cheminots. Militant de longue date au PCF et à la CGT, il avait, dans l’une et l’autre organisation, assumé (...)

Restrictions et fermetures Le cri d’alarme des professionnels

Ils étaient environ 200, vendredi 9 octobre, devant la préfecture du Nord, à réclamer davantage de souplesse ou d’aides après le basculement de la métropole lilloise en zone d’alerte maximale. Parmi eux, on remarquait des employés ou patrons de bars, de discothèques, de salles de sport mais aussi des (...)

Tourcoing Les pompiers brûlent d’impatience

Ils étaient environ 600 pompiers lundi 12 octobre, vers 10 h du matin, à dire leur colère dans les rues de Tourcoing. Ils n’ont pas choisi la ville par hasard, c’est Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, qu’ils souhaitent interpeler face au silence de Jacques Houssin, nouveau président du Sdis (...)

Lire aussi :