© Jacques Kmieciak
Grève de 1948

Des indemnisations toujours possibles pour les mineurs licenciés

par JACQUES KMIECIAK
Publié le 3 septembre 2021 à 11:32

En 2014, l’État français reconnaissait le caractère illégal des licenciements imposés par les Houillères lors de la grève de l’automne 1948 réprimée dans le sang par les socialistes et les radicaux alors au pouvoir. À l’époque, 3 000 mineurs auraient été mis à la porte de l’entreprise publique ! Cette reconnaissance tardive ouvrait droit pour ces travailleurs ou leurs compagnes survivantes à une allocation de 30 000 euros en compensation du préjudice subi. En 2020, le C

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.
Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal, abonnez-vous à Liberté Hebdo.
Je m'abonne pour 1 mois A partir de 3 € Je m'abonne pour 12 mois A partir de 35 €

Déjà abonné ?

Identifiez-vous