> Anaïs, maraîchère à La Bassée

« On s’inquiète surtout pour l’avenir du territoire »

Publié le 30 avril 2020 à 12:17

« Physiquement tout va bien, et pour la récolte, on s’en sort bien. » Cela fait déjà plusieurs années qu’Anaïs Blanchatte cultive les 4 000 m2 de terres familiales à l’aide de son compagnon, Denis, à La Bassée. Ses fruits et légumes sont cultivés naturellement, sans produit phytosanitaire, comme le faisaient ses grand-parents « qui ont toujours eu un potager, même s’ils travaillaient 90 h par semaine à la mine » comme elle aime à le rappeler. Elle vend d’ailleurs aussi ses plants pour inciter les habitants à cultiver eux-mêmes leur potager. « Les commandes de plants ont doublé, on est content ! Il y a sans doute un “effet Covid” qui fait que les gens jardinent plus » précise Anaïs. Malheureusement, la « 

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Pomona Lomme Une grève et des questions

L’entreprise « Passion Froid », qui, à Lomme, fait partie du groupe agroalimentaire Pomona, bien connu des collectivités territoriales, a fait face du 31 décembre au 6 janvier à une grève d’une partie de son personnel. Cette entreprise est spécialisée en produits frais carnés, laitiers et surgelés (...)

Dorian Valois Un an de combat pour Cargill

Secrétaire général du syndicat CGT chez Cargill et secrétaire adjoint du CSE de l’usine d’Haubourdin, Dorian Valois n’a eu de cesse de mener la lutte contre le PSE brutalement annoncé le 21 novembre et contre la suppression de 183 postes. Le tribunal de grande instance de Lille a finalement rejeté la (...)

Horrible année 2020, une année de lutte

L’année 2020 demeurera marquée par la pandémie du coronavirus (Covid-19), les périodes de confinement, la mise en sommeil des grandes réformes sociales et la mise entre parenthèses du mouvement social qui les combat. Mais le feu n’en couve pas moins sous la cendre. Retour non exhaustif sur le premier (...)

culture Face aux vents contraires…

Depuis le début de l’année 2020, nous sommes soumis à la terrible épreuve de la Covid-19. Elle a bousculé nos vies. Elle a infligé des douleurs indicibles à celles et ceux qui ont perdu un être cher. Elle demeure une grande source d’inquiétude pour tous. Aux méfaits sanitaires de la pandémie se sont vite (...)

PCF Le temps d’avant à défaut du temps d’avance

Réagissant à l’allocution télévisée d’Emmanuel Macron, le secrétaire général du PCF, Fabien Roussel, plaide pour « la santé d’abord » et déplore l’aspect pédagogique de l’intervention présidentielle. « Ce n’est pas de pédagogie dont nous avons besoin, mais d’actes. » Sous-entendu, ces actes viennent trop tard et (...)

Lire aussi :