> Anaïs, maraîchère à La Bassée

« On s’inquiète surtout pour l’avenir du territoire »

Publié le 30 avril 2020 à 12:17

« Physiquement tout va bien, et pour la récolte, on s’en sort bien. » Cela fait déjà plusieurs années qu’Anaïs Blanchatte cultive les 4 000 m2 de terres familiales à l’aide de son compagnon, Denis, à La Bassée. Ses fruits et légumes sont cultivés naturellement, sans produit phytosanitaire, comme le faisaient ses grand-parents « qui ont toujours eu un potager, même s’ils travaillaient 90 h par semaine à la mine » comme elle aime à le rappeler. Elle vend d’ailleurs aussi ses plants pour inciter les habitants à cultiver eux-mêmes leur potager. « Les commandes de plants ont doublé, on est content ! Il y a sans doute un “effet Covid” qui fait que les gens jardinent plus » précise Anaïs. Malheureusement, la « 

L’accès à la totalité de cet article est protégé

Il vous reste à lire 80% de cet article.

Pour avoir accès à ce contenu et pour soutenir notre journal,abonnez vous à Liberté Hebdo.


Je m’abonne pour un mois
A partir de 5€

Je m’abonne pour un an
A partir de 70€

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Ces articles peuvent vous interesser :

Témoignage Dépistage : entre principes et réalité

Une lectrice atteinte du Covid-19 nous a fait part de son désarroi face à la difficulté de se faire dépister, en plein cœur de la métropole lilloise, au milieu du mois de mai. Elle nous explique pourquoi elle a finalement dû y renoncer, malgré l’importance des tests pour endiguer l’épidémie alors que le (...)

Spycker De la terre à l’assiette

Il n’y a pas de travail plus noble selon les Grecs anciens. La terre, et ses produits, ont de moins en moins de travailleurs disponibles. Les profits, eux, n’ont jamais été aussi importants pour les grands groupes agro-alimentaires et la pression si forte sur les épaules des paysans au bord de (...)

Ô mon scrutin ! (air connu)

C’est le plus beau des scrutins. Le Conseil d’État a néanmoins demandé lundi au Conseil constitutionnel de se pencher sur son cas via une question prioritaire de constitutionnalité - dire QPC pour faire court et instruit -. La loi d’urgence du 23 mars qui assume le premier tour et engage sur le report (...)

A la Une :

Déconfinement Comment bien porter un masque ?

Le port du masque est désormais obligatoire dans certains lieux publics, notamment dans les transports, mais aussi dans les magasins, chez le médecin, sur le lieu de travail, etc. Voici comment bien porter un masque pour se protéger et protéger les autres.
Comment porter un masque chirurgical en (...)

Lire aussi :