Cargill. Recours contre le PSE et proposition de loi

Publié le 14 septembre 2020

Alors que le groupe Veolia souhaite racheter les parts d’Engie dans le groupe Suez, pour, à terme, opérer la fusion des deux structures, Fabien Roussel s’est inquiété du sort des salariés dans un communiqué daté du 8 septembre. « Cette opération capitalistique, pour bâtir un géant de l’eau, de la collecte et du traitement des déchets, inquiète beaucoup de monde. D’abord les salarié·es qui vont entendre parler de “synergie” et donc de “restructuration”. Les salarié·es ne doivent pas être la variable d’ajustement de cette fusion. » Il alerte également sur le risque pour les usagers et les collectivités de voir les prix de la gestion de l’eau et des déchets s’envoler face à une entreprise en situation de quasi monopole. « Nos communes, nos agglomérations risqueraient demain, si l’opération était menée à son terme, de se voir imposer des tarifs élevés pour tous ces marchés publics. Cela conforte encore plus notre proposition de mettre en place des régies publiques pour toutes ces activités de la vie quotidienne » conclut-il.

Ces articles peuvent vous interesser :

Pérenchies Les salariés de Demeyere au chômage partiel

À la surprise générale, les salariés de l’entreprise Demeyere ont été mis au chômage partiel cette semaine. Pourtant, rien ne laissait présager un tel scénario pour le fabricant de meubles nordiste qui venait tout juste d’obtenir un prêt garanti par l’État - à hauteur de 30 millions d’euros - (...)

A la Une :

Lire aussi :