Heurts et malheurs brassicoles

Publié le 30 décembre 2020

La brasserie nordiste Duyk, à Jeanlain, souffre comme d’autres de la fermeture des bars et restaurants. Elle risque de devoir détruire 300 000 de ses fûts qu’elle ne peut plus écouler. L’entreprise a demandé à l’État de la placer en secteur d’activité protégée. Dans le Pas-de-Calais en revanche, les bières Saint-Omer et Goudale (Arques) ont vu leurs commandes bondir de 20 % en raison du Brexit. Les clients britanniques font en effet des stocks par anticipation et la grande distribution a augmenté ses commandes pour répondre aux besoins des apéros Zoom.

Ces articles peuvent vous interesser :

Pomona Lomme Une grève et des questions

L’entreprise « Passion Froid », qui, à Lomme, fait partie du groupe agroalimentaire Pomona, bien connu des collectivités territoriales, a fait face du 31 décembre au 6 janvier à une grève d’une partie de son personnel. Cette entreprise est spécialisée en produits frais carnés, laitiers et surgelés (...)

Dorian Valois Un an de combat pour Cargill

Secrétaire général du syndicat CGT chez Cargill et secrétaire adjoint du CSE de l’usine d’Haubourdin, Dorian Valois n’a eu de cesse de mener la lutte contre le PSE brutalement annoncé le 21 novembre et contre la suppression de 183 postes. Le tribunal de grande instance de Lille a finalement rejeté la (...)

A la Une :

Lire aussi :