Lancement d’un projet expérimental de TER à batteries

Publié le 29 janvier 2021

Les Hauts-de-France ont annoncé leur participation à un projet expérimental visant à « remplacer par des batteries les moteurs Diesels de cinq rames AGC bi-mode » d’ici 2023 révèle un communiqué commun entre les cinq régions participantes, SNCF Voyageurs et Bombardier Transport. La première rame sera modifiée sur le site de l’entreprise située à Crespin dès 2021 et devrait ensuite circuler sur la ligne Abancourt-Beauvais-Creil. Un moyen de « verdir le parc ferroviaire français » pour, à terme, « sortir du diesel pour les lignes électrifiées du réseau ».

Ces articles peuvent vous interesser :

A la Une :

Défusion ? Du divorce dans l’air à Bruay-La-Buissière

L’élection, cet été, à la tête de Bruay-La-Buissière de Ludovic Pajot (Rassemblement national) a tendu les relations entre Bruay et la commune associée de Labuissière au point qu’un nombre croissant de Labuissiérois envisagerait volontiers une défusion. Le mariage avait été célébré en 1987, du temps où (...)

Lire aussi :